Chronique David Castonguay: Dominion

Ma chronique de cette semaine sera simple, rapide et efficace. Tout comme le jeu dont je vais vous parler. Étant un joueur de Magic The Gathering (MTG), une bonne partie du plaisir réside dans la « construction » notre deck (on ne construit pas une maison ici, d’où les guillemets). Par contre, nous ne jouons pas pendant la construction de celui-ci. Tout le contraire avec le jeu de cette chronique. Par ailleurs, l’auteur (Donald X. Vaccarino) est le père de ce type de mécanique de jeu. C’est aussi lui qu’il l’a popularisé par le fait même.

Dominion (2008)

Dans Dominion, nous incarnons un souverain qui souhaite agrandir son royaume. Et pour l’agrandir, ça prend de l’argent, des gens et des événements de toutes sortes, afin de prospérer davantage. Vous comprenez que notre deck représente notre royaume, avec ces cartes trésors, actions et victoires. Nous acquérons donc des cartes afin d’améliorer notre deck.

Temps de jeu : environ 30 minutes
Nombre de joueurs : 2-4

La mécanique de ce jeu de cartes est simple : Deck Building à 100%.
Nous commençons le jeu avec un deck de 10 cartes. Au début de chaque tour, nous piochons 5 cartes. Certaines cartes donnent de l’or. Avec cet or, nous pouvons acheter des cartes placées précédemment au centre de la table. Plus nous acquérons de cartes, plus notre deck devient fort, avec des combos de cartes intéressantes. Nous défaussons toutes les cartes (jouées ou non) à la fin du tour.

Le jeu prend fin lorsque 3 piles de cartes sont vides au centre de la table ou que la pile de cartes « Province » (carte victoire valant le plus de point) est vide.

But du jeu : Avoir le plus de points à la fin de la partie.

Comment faire des points :
– En acquérant des cartes de type « Victoire ».

On comptabilise tous les points à la fin de la partie seulement.

Bien entendu, les cartes Victoires ne produisent pas d’or et polluent notre deck. En même temps, c’est ce qui nous fait gagner (ou perdre).

Je n’explique pas tous les détails mais c’est un survol rapide du jeu.

Mon avis :

Lorsque j’ai fait l’achat de ce jeu, Universludo.com n’existait pas. Hahaha! Je jouais à ce jeu avec des non-initiés et à chaque fois, je sentais que le plaisir augmentait au fur et à mesure que les parties avançaient.

Il faut bien gauger entre choisir des cartes victoires, trésors et actions. Trop de cartes victoires de faible valeur vient affaiblir notre pouvoir d’achat. C’est une partie du jeu que j’adore.

De plus, choisir les cartes que nous mettons au centre de la table lors de la préparation du jeu est une partie intéressante. Il y a une bonne variabilité de cartes différentes dans la boîte de base, ce qui augmente la rejouabilité, et ce, sans compter les expansions (que je n’ai pas jouées).

La beauté est dans la simplicité. Ce jeu est vraiment simple et très efficace. C’est toujours un plaisir pour moi d’y jouer. Il m’a vraiment surpris à tel point qu’il est un point tournant pour moi dans l’univers des jeux de société. Je suis un gars de cartes, alors ce jeu est parfaitement dans mes cordes.

Je vais donc avoir besoin de votre aide pour m’éclairer sur l’expansion que je devrais acheter prochainement.

Et vous, quel a été votre premier deck builder qui vous a fait aimer cette mécanique?

Par: David Castonguay
GROUPE FACEBOOK JEUX SOCIÉTÉS J.G.A. DU QUÉBEC : https://www.facebook.com/groups/universludo.ca/

Vous pouvez l’acheter en cliquant ici: https://universludo.ca/produit/dominion/

https://www.universludo.ca/?s=dominion&post_type=product

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *